Le métier de négociateur immobilier et mandataire immobilier

Faisant partie de la large famille des métiers de l’immobilier, le négociateur immobilier et mandataire immobilier est avant tout un homme de terrain qui joue le rôle de médiateur entre le vendeur d’un bien immobilier et un acquéreur potentiel, ou entre un propriétaire bailleur et un locataire. Très dynamique, il recueille les informations nécessaires sur les biens, effectue les enquêtes sur le terrain et apporte son expertise aux deux parties.

A quoi ressemble le métier de négociateur immobilier, au juste ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les missions, les compétences et la formation nécessaire pour exercer le métier.
IMSI Ecole immobilier à Paris, Lyon et Toulouse

Missions

Souvent appelé agent immobilier, le négociateur immobilier et le mandataire immobilier, travaille généralement pour le compte d’une agence immobilière et intervient dans une zone géographique bien déterminée. Ses missions peuvent varier en fonction de la structure dans laquelle il évolue. Toutefois, de façon générale, il est en charge de :

  • la prospection de biens pour de nouveaux mandants ;
  • la présentation et la proposition de biens à vendre ou à louer ;
  • la visite et l’estimation des biens mis sur le marché ;
  • la négociation au meilleur prix pour le client ;
  • l’assistance administrative dans le cadre d’une vente ;
  • la promotion des biens mis en vente ou en location ;
  • la rédaction d’actes (bail de location, etc.).

Afin d’exercer ses missions, le négociateur immobilier le négociateur immobilier doit, s'il travaille seul en indépendant, posséder la carte professionnelle "transaction". S'il travaille en tant que salarié ou mandataire au sein d'un réseau, il travaille alors sous la délégation de la carte de son employeur ou du responsable du réseau.

 

Compétences

Commercial confirmé, négociateur hors pair avec une connaissance solide du secteur, le métier de négociateur immobilier demande une multitude de compétences techniques et relationnelles. On peut citer :

  • une solide connaissance en technique du bâtiment (toiture, isolation, plomberie, matériaux de construction, l’état des biens, etc.) ;
  • des connaissances juridiques et fiscales relatives à l’immobilier ;
  • une bonne connaissance de son secteur (types de biens, spécificités, caractéristiques géographiques, économiques et sociales) ;
  • une forte aptitude à négocier et convaincre ;
  • des qualités relationnelles, de l’aisance communicationnelle, une bonne résistance au stress et une grande mobilité (ce n’est pas un métier de bureau), etc.

 

Le salaire du négociateur immobilier et mandataire immobilier

Le négociateur immobilier peut être salarié d’une structure ou travailler en tant qu’indépendant (agent commercial ou mandataire). La structure de la rémunération varie d’un statut à un autre et d’une structure à une autre. Le négociateur salarié fixe (qui est parfois une avance sur commissions) à laquelle s’ajoutent des commissions sur les ventes effectuées (pourcentage négocié du montant des transactions). Les négociateurs non-salariés ont une rémunération exclusivement composée de commissions sur les transactions réalisées, d’un montant en général supérieur à celles des négociateurs salariés.

 

Formation au métier de négociateur immobilier et mandataire immobilier

L’immobilier est un secteur qui s’est profondément professionnalisé et actuellement, une formation spécialisée dans le domaine est souvent indispensable pour y travailler.

Pour exercer le métier de négociateur immobilier, un BTS et/ou une formation Bac+3 de type Bachelor en immobilier sont nécessaires. Pour former des profils spécialisés dans la transaction immobilière, l’IMSI propose le BTS « Professions Immobilières » sur les campus de Paris et Lyon. Ce parcours est accessible aux détenteurs d’un Bac toutes options. Il est tourné vers le monde professionnel et forme en deux ans des profils opérationnels prêts à intervenir sur le terrain. 

En plus du BTS, l’IMSI propose un Bachelor « Gestion et Négociation Immobilière » accessible à partir d’un Bac+2 sur les campus de Paris, Lyon et Toulouse. Parcours très professionnalisant, il est accessible en alternance et dure un an après un bac +2.

Pour exercer ce métier…

Les formations de l’IMSI sont accessibles en BTS pour les titulaires d’un Bac, en année 3 aux titulaires d’un Bac+2 et aux titulaires d’un Bac+3/4 pour les Cycles Mastères Professionnels.
Découvrir les programmes de l'IMSI

PARTAGER