Le métier de gestionnaire de copropriété

Le gestionnaire de copropriété est mandaté par l’ensemble des copropriétaires d’un immeuble pour les représenter dans la gestion quotidienne de l’immeuble. Il est couramment appelé « syndic de copropriété ».

Ses responsabilités sont nombreuses et variées et découlent de la mise en œuvre des décisions de l’assemblé générale annuelle des copropriétaires : travaux à effectuer, contrats d’entretien et d’assurances, respect du règlement de copropriété, des normes de sécurité et d’économie d’énergie, gestion du personnel de l’immeuble…

Il assure également le lien entre les différents occupants de l’immeuble (locataires et propriétaires) et avec les intervenants extérieurs (entreprises, administration).

IMSI Ecole immobilier à Paris, Lyon et Toulouse

Son temps est partagé entre son bureau pour les tâches administratives et le terrain pour la gestion et le suivi de l’entretien des immeubles.

Le gestionnaire de copropriété exerce son activité au sein d’un cabinet d’administration de biens. Il est parfois appelé principal de copropriété et peut exercer seul ou avec l’aide d’un(e) assistant(e), d’un(e) comptable et parfois d’un(e) gestionnaire technique.

Missions

Elles s’articulent autour de trois activités principales :

Gestion technique

  • programmation des travaux votés en assemblée générale : appels d’offres, choix des prestataires, calendrier des interventions,
  • suivi des travaux, de la maintenance technique et des désordre courants de l’immeuble,
  • négociation et suivi des contrats de l’immeuble (entretien, maintenance, assurances, …),
  • veille du respect du règlement de copropriété et des décisions des assemblées générales.

Communication

  • information régulière des copropriétaires sur toutes les démarches entreprises,
  • animation des conseils syndicaux,
  • animation des assemblées générales,
  • relations avec l’ensemble des prestataires de service intervenant dans l’immeuble (entreprises de travaux, architectes, …).

Gestion administrative, juridique et financière

  • déclaration et suivi des sinistres,
  • préparation et convocation des assemblées générales et des conseils syndicaux, 
  • en lien le plus souvent avec un comptable : établissement et contrôle des budgets, de la trésorerie des immeubles, vérification des comptes, répartition des charges, règlement des fournisseurs, suivi des procédures de recouvrement et de contentieux.

Compétences

Le gestionnaire de copropriétés doit posséder de solides connaissances en droit immobilier, en technique du bâtiment et en comptabilité.

Ce métier très prenant exige une grande disponibilité : entre les visites d’immeubles, les travaux à contrôler et les imprévus à régler, les horaires sont souvent élastiques ! Il faut savoir se montrer souple et réactif. L’aspect humain du métier est également très fort, notamment lors des assemblées générales de copropriété, où il peut parfois avoir à gérer des conflits et à trancher pour prendre des décisions.

Il doit par ailleurs avoir une fibre commerciale car il est le représentant du cabinet de gestion élu par les copropriétaires et il remet son mandat en jeu à chaque assemblée générale.

Il doit également avoir de bonnes qualités de communication, des aptitudes à la négociation et une réelle aisance relationnelle pour faire face aux conflits inhérents à la vie en collectivité dans les immeubles.

Le salaire du gestionnaire de copropriété

Le salaire du gestionnaire de copropriété débutant se situe entre 28 et 35 K€ brut annuels. Après plusieurs années d’expérience, le salaire peut se situer entre 40 et 70 K€ par an.

Le gestionnaire de copropriétés junior peut évoluer vers un poste de gestionnaire confirmé puis ensuite devenir directeur de copropriété et à terme directeur de cabinet immobilier.

Formation au métier de gestionnaire de copropriété

Le premier niveau de diplôme pour exercer le métier de gestionnaire de copropriétés est le BTS. Pour évoluer un peu plus rapidement un diplôme de niveau bac +3 (bachelor) est un plus et pour viser une responsabilité de service voire de structure immobilière un diplôme de niveau bac +5 est bienvenu. Vous souhaitez devenir gestionnaire de copropriétés : l'IMSI vous propose ces trois niveaux de diplômes :

Pour exercer ce métier…

Les formations de l’IMSI sont accessibles en BTS pour les titulaires d’un Bac, en année 3 aux titulaires d’un Bac+2 et aux titulaires d’un Bac+3/4 pour le Master of Science.
Découvrir les programmes de l'IMSI

Télécharger le guide des métiers de l'immobilier

PARTAGER