La Covid-19, vecteur de digitalisation de l’immobilier

La pandémie et la crise inhérente au Covid-19 ont bouleversé les codes et habitudes de chacun. Le domaine de l’immobilier a bien évidemment été lui-aussi impacté, obligeant les professionnels à une adaptation rapide, en faisant notamment appel à la digitalisation, afin de permettre à l’activité de perdurer. Déjà enclenché pour bon nombre de professionnels de l’immobilier, ce processus a connu un véritable boom au cours de ces deux derniers mois. L’IMSI vous propose de faire le point sur les nouveaux usages au sein de la profession, induits par la crise de la Covid-19.

IMSI-Covid-19-Acceleration-digitalisation-immo

Une digitalisation déjà enclenchée pour la majorité des professionnels

Il faut tout d’abord souligner que le virage numérique avait déjà été amorcé par un grand nombre de professionnels de l’immobilier. En effet, ces derniers sont tenus de s’adapter aux nouveaux modes de consommation et de répondre aux nouvelles attentes des clients, qui souhaitent désormais bénéficier d’une personnalisation optimale ainsi que d’une expérience client novatrice.

Les études permettent aux professionnels de prendre la température, et l’une d’entre elles, publiée en 2019 par OpinionWay, met bien en exergue ce besoin de digitalisation. Ainsi, on découvre dans cette étude que 40 % des moins de 50 ans estiment que l’immobilier peut se passer de l’humain, tandis que 65 % des Français trouvent que les agences immobilières devraient davantage recourir aux outils digitaux. Autre chiffre : 36 % des Français de moins de 50 ans se disent prêts à acheter un bien immobilier sans passer devant le notaire, grâce à une transaction digitale sécurisée de type blockchain.

Si la digitalisation était déjà un sujet souvent évoqué dans l’actualité, la Covid-19 a conduit à une mise en pratique immédiate de solutions digitales disponibles aujourd’hui.

Les solutions et enjeux de la digitalisation dans l’immobilier

Il est plus que jamais important pour les professionnels pendant cette période sensible de conserver leur visibilité ainsi que le lien avec leurs clients par une transmission de l’information optimale. La situation rendant certaines actions physiquement impossibles, le digital a permis de pallier ces manques et d’offrir une certaine continuité ainsi qu’une fluidité.

Plusieurs solutions digitales ont ainsi été mises en place, au travers notamment des réseaux sociaux et sites Web avec des vidéos 360° qui permettent de diffuser les offres et de visiter virtuellement un bien. Les drones permettent quant à eux de valoriser les biens par une approche visuelle plus complète et inédite. Les clients sont en effet de plus en plus exigeants, et il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour satisfaire leurs attentes en matière de transparence, de réactivité, de personnalisation. Le Big Data est d’ailleurs un outil à ne pas négliger quant à ce dernier point. La collecte de données permet de mieux cibler les acheteurs et vendeurs potentiels.

Un décret a également rendu possible l’enregistrement à distance des transactions immobilières des notaires, une réelle avancée dans la dématérialisation des actes via la blockchain. En ce qui concerne le lien relationnel, les visioconférences ont été largement adoptées pour leur simplicité d’utilisation. Le professionnel de l’immobilier peut alors continuer son rôle de conseil auprès de sa clientèle afin de la rassurer.

Le digital intervient désormais à chaque étape de la vie immobilière : recherche, mise sur le marché, visite, négociation, contractualisation… Il s’impose ainsi comme un levier de continuité et de reprise d’activité, changeant les habitudes en profondeur. D’ailleurs, comme le souligne le patron du cabinet d’audit KPMG France, Jay Nirsimloo, « les entreprises qui n’ont pas achevé leur migration technologique ont un handicap. Tous les dirigeants savent qu’il y aura un avant et un après le Covid-19 ».

Vous souhaitez devenir un acteur majeur de l’immobilier ? Découvrir les nouveaux outils et nouvelles approches du métier ? Faites de votre passion votre métier en suivant une formation proposée par l’IMSI, l’Institut du Management des Services Immobiliers.

PARTAGER